Planification financière

Préparez-vous à l’inattendu

Nov 29, 2021

L’un des principaux résultats de la pandémie est le rappel brutal que tout peut arriver à tout moment. De nombreux Canadiens ont reconnu l’importance de disposer d’un coussin financier, en particulier les propriétaires d’entreprise touchés par les fermetures liées à la COVID-19 et les personnes incapables de travailler.

 

Nous ne pouvons pas prévoir si ou quand un défi se présentera, mais nous pouvons nous préparer à en gérer les conséquences financières. Voici des exemples d’événements inattendus et les solutions que vous pouvez mettre en place à l’avance.

 

Pendant les années de travail

 

Julia est une ingénieure civile employée par un cabinet de consultants. L’année dernière, elle a subi une blessure débilitante au dos lors d’un accident de ski et est toujours en convalescence. Financièrement, Julia se porte bien : elle avait souscrit une assurance invalidité individuelle pour compléter la garantie de son régime d’assurance collective. Le régime d’assurance collective a plafonné la prestation mensuelle en dessous de son niveau de salaire et prévoit des prestations pour une durée maximale de deux ans. Avec sa police individuelle, ses prestations mensuelles totales sont à peu près équivalentes à son revenu d’emploi antérieur, et elle peut continuer à recevoir des prestations d’invalidité au-delà de deux ans si nécessaire.

 

Sohail et Zahra voulaient couvrir tous les frais d’études de leur enfant et ont veillé à ce que leur régime enregistré d’épargne-études (REEE) prévoie un baccalauréat ou un diplôme d’études supérieures. Mais ils ont complété leur REEE en consacrant le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) de Zahra à la couverture des frais d’études potentiellement plus élevés. La totalité du CELI de Zahra a été requise, car leur diplômée universitaire a décidé de faire des études en droit.

 

Curtis a toujours été en bonne santé. Mais il a développé un cancer; un type de cancer qui, selon lui, serait mieux traité aux États-Unis. Curtis a une assurance contre les maladies graves et l’indemnité forfaitaire lui a permis de payer son opération de l’autre côté de la frontière. La prestation a également permis à sa femme de s’absenter de son travail pour s’occuper de lui pendant sa convalescence.

 

À la retraite

 

Gordon a pris sa retraite à une époque où l’inflation était restée faible pendant de nombreuses années. Il serait facile de s’attendre à ce que l’inflation ne soit pas un facteur à la retraite. Cependant, non seulement l’inflation peut augmenter à tout moment, mais même une faible inflation peut dévaluer l’épargne sur deux ou trois décennies de retraite. Grâce aux conseils de son conseiller, Gordon n’a pas souci, car son objectif d’épargne-retraite et ses investissements ont été conçus pour dépasser l’inflation au fil des ans.

 

Maia et Liam, un couple de retraités, ont une petite fille qui a des besoins particuliers. Ils veulent maintenant cotiser à un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) afin que les cotisations aient des décennies pour croître et s’accumuler. Heureusement, le couple peut réaliser son souhait en utilisant les fonds d’urgence qu’il a accumulé pour répondre à tout besoin imprévu, séparément de son épargne pour le revenu de retraite.

 

La création d’un fonds d’urgence pour la retraite peut être utilisée de diverses manières, notamment pour couvrir les coûts des soins de longue durée. Si les fonds ne sont pas utilisés, ils peuvent devenir des actifs de succession pour les héritiers ou une œuvre de bienfaisance.